multiplié

Bien sûr que je veux écrire

Et parler de toi

Mais je ne sais pas comment

Parce que jusqu’ici

Je raconte destruction et désespoir

Et toi, tu es l’antidote à tout ça

Et quand je me retrouve devant toi

Je ne trouve plus les mots

4 langues et aucune ne suffit pour te qualifier

Ce que tu es belle

Tes yeux et tes longs cheveux noirs

Quand tu me regardes

Et que tu retiens ta respiration

Parce que tu n’arrives pas à y croire

C’est moi qui me demande si je rêve

Ses doigts glissent sur mon dos

Au long on ne voit plus rien

Est-ce le brouillard sur les immeubles américains

Ou la chaleur qui se dégage du lit

Ma princesse

Elle bute sur les mots “en français”

Et moi je tombe amoureuse

Quand à quatre heures du matin

Elle parle de musique

Et d’émotions sans rougir

Ce n’est plus que nous deux

Dans la pièce et dans le monde

Il y a une heure j’étais encerclée par les flammes

Maintenant, je suis près de toi

Blottie entre tes bras

Ça ira

Les portes de l’ascenseur se referment

Et mes plaies avec

Contre le mur

Je t’aime partout et tout le temps

Tu me regardes d’en bas

Je ris pour la première fois

Et tu m’embrasses encore

De 1 à 10

J’ai arrêté de compter depuis longtemps

Et puis avec toi ça ne se mesure pas comme ça

L’amour, le bonheur, tout est démultiplié

Follow:

Leave a comment