Two Frenchies in Santorini

Mes amies vous diront que je suis la copie conforme de Spencer Hastings : je ne m’autorise jamais à faire des erreurs. Mais récemment, j’ai réalisé que cette peur de rater m’avait empêchée de faire un tas de choses qui auraient pu être vraiment géniales. Alors cette année, je me suis décidée à à dire des choses complètement à côté de la plaque et à me tromper de chemin deux ou trois fois d’affilée. Plutôt rater que ne pas essayer.

My friends will tell you that I’m the real-life version of Spencer Hastings: I don’t allow myself to make mistakes. But I recently realized that being afraid of failure has stopped me from doing so many cool things. So, this year, I’m determined to allow myself to say the wrong thing, take the wrong turn, and embrace being a weird, awkward human. I’d rather look ridiculous trying than just standing there, afraid of moving.

C’est bien de faire des erreurs: ça veut dire qu’on avance, qu’on essaye, qu’on n’est pas bloquée à la ligne de départ. Quand je suis partie à Santorin avec ma meilleure amie Aude cet été, on en a fait, des erreurs! Et tant mieux. Je suis heureuse qu’on ait décidé de partir toutes les deux en expédition comme ça, sans se mettre de pression pour passer une journée “parfaite”. Il y a quelques années, je n’aurais jamais osé inviter une amie à venir avec moi en vacances, j’aurais eu beaucoup trop peur d’être ridicule au quotidien, mais maintenant, je me dis que j’aurais du le faire plus tôt, parce que c’était vraiment des vacances inoubliables.

Mistakes are good, because making them means that you’re making progress. It means you’re not stuck at the starting line. While I was in Santorini with my best friend, we made tons of mistakes, but we had the time of our life: I felt like I finally stepped out of my comfort zone by traveling with a friend. I, a hermit, spent three weeks traveling with another human and enjoyed every single moment of our trip. And I was able to do that because I chose to take a risk instead of just imagining how my life could be if I actually dared to take that risk.

Après un trajet en voiture pour aller de notre hôtel à Naxos jusqu’au port, puis en bateau pour arriver à Santorin, nous sommes arrivées au port de l’île. Seulement, nous n’avions rien prévu, rien du tout. On s’était dit : “c’est Santorin, on trouvera bien un taxi cette fois” (oui, on n’avait rien retenu de nos aventures à Mykonos). Résultat : on a fini dans un van avec 6 autres mecs plus âgés que nous, et assez bizarres. Ce qui est marrant, c’est que beaucoup de Grecs ne semblent pas comprendre le concept d’être bilingue ou trilingue : s’ils t’entendent parler Français, ils supposent automatiquement que tu ne comprends QUE le Français. Sauf que, bien que je ne sois pas très à l’aise pour parler en Grec (sauf quand il s’agit de commander de la nourriture, là je suis au taquet), je comprends très bien quand je suis décidée. J’ai rapidement compris que le chauffeur n’était pas quelqu’un de très respectable, et que les mecs assis à côtés de nous faisaient des remarques très limites sur nous.

Malheureusement, c’était assez difficile de sortir de cette situation, donc on a décidé de continuer le trajet avec eux même si on était loin d’être rassurées. Mais finalement, tout s’est bien terminé (à part qu’on s’est totalement faites arnaquées). Bref, même si on a décidé d’arrêter de partir en voyage comme on va aux contrôles, c’est-à-dire “au talent”, sans aucune préparation, je suis vraiment contente qu’on ait osé partir toutes les deux comme ça, sans aucun plan, et qu’on s’en soit quand même plutôt pas mal sorties.

My best friend and I hopped on the boat at the port of Naxos and arrived in Santorini a few hours later, after a long nap on the couches of the boat. If you went to Santorini, you know that the new port is literally at the bottom of the mountains. To get to the top, you gotta find a ride, which is easier said than done. We hadn’t planned anything (literally, we had no idea what we were going to do on the island), which, somehow, caused us to end up in a van with 6 older, very weird guys. For some reason, a lot of Greek people don’t seem to understand that a person can be bilingual or trilingual. If they hear you speak French once, they assume that you can’t understand any other language. Well, unfortunately for them and fortunately for me, I can’t speak Greek very well (except when it comes to ordering food, I’m really good at that) but I do understand it. And you can bet that I’m going to pay attention to what people are saying in that kind of situation. So I quickly understood that the driver wasn’t the definition of a good guy, as well as all the inappropriate and disrespectful things that the guys sitting next to us were saying.

But I had no idea how to get out of this situation, so I just prayed that nothing bad would happen, and thankfully, everything turned out okay. I was SO RELIEVED to get out of the car ! Anyway, that is to say that the younger me would not believe that we were stupid enough to get into that car in the first place, but that the older me is laughing about it and really glad that we got to visit this beautiful island. Next time, I’ll be more careful, but it was really fun to arrive on an island without any plan!

C’est drôle de faire des erreurs, et c’est surtout la meilleure manière d’apprendre. Il vaut mieux être coincé au milieu de la montagne que d’être restée en bas, et de dire quelque chose de bête en classe plutôt que de se rendre compte qu’on avait la bonne réponse et qu’on aurait du lever la main. En plus, la plupart du temps, ce ne sont pas de vos erreurs que vous vous rappellerez, mais de votre audace.

Making mistakes is fun, and it’s the best way to learn. It’s better to be stuck in the middle of the mountains than to remain at the bottom. And if you say something stupid in class, don’t regret raising your hand: people won’t remember that one little mistake, they’ll remember your boldness.

Tout ça pour dire que la vie n’est pas un parcours rectiligne et prévu à l’avance. C’est marcher au soleil sur des routes de terre et mal s’organiser, et réaliser à la fin ce qu’il fallait faire, mais ce dire que finalement, vivre cette aventure était plus drôle que de suivre un chemin tout tracé. Alors faîtes des erreurs. Faites en plein. Et n’en ayez surtout pas honte. Soyez en fière. Avancez à tâtons dans le noir et vous trouverez l’interrupteur en cours de route.

I love you guys with all my heart and I wish you all the best in your life. Growing up is fun. So is making mistakes. Don’t be afraid of the mountain and don’t think too much about the perfect way to get to the top. Start where you are and choose to enjoy the crazy ride.

P.S. : Je suis vraiment désolée de n’avoir rien posté pendant un mois … ! Vous connaissez Spencer Hastings, elle veut toujours tout faire en même temps et après elle se retrouve débordée … Mais elle adore Noël, alors elle est déterminée à revenir avec plein de nouveaux articles pour cette saison !

P.S. : I’m so sorry I didn’t post anything for an entire month ! You know how Spencer Hastings is, she always wants to do everything at the same time and she ends up being completely overwhelmed … But she loves Christmas, so she’s very determined to post more this month!

XO, Ari

Follow:

2 Comments

    • Happiness Shipper ♡
      November 3, 2017 / 8:46 pm

      Merci beaucoup!♡

Leave a comment