C H A N G E : growing up, new dreams, and the problem with labels ♡

Le changement. Un mot effrayant. Puissant. Inévitable. Parfois, même souvent, nécessaire.

Le monde bouge tellement vite. Chacun évolue et change en permanence, ce qui est à la fois magique et perturbant. Surtout quand on est celui ou celle qui change. On ne le remarque pas forcément au moment où ça se passe. Mais le jour où l’on prend enfin le temps de se poser, de respirer, et de réfléchir à nos aspirations et à notre situation, on se rend compte. Et c’est terrifiant. Du moins, ça l’a été pour moi. Parce qu’au fond, on ne sait pas … C’est une bonne ou une mauvaise chose ? De ne plus comprendre qui l’on est. Alors on se regarde dans le miroir. Et l’on ne se reconnait pas. On se sent étranger à soi même. Comment trouver les réponses pour mettre fin à ce gigantesque questionnement ? 

Je pensais n’en avoir aucune idée. Comme disent les Shadoks, s’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème. Ce qui est un raisonnement assez logique. Finalement, est-ce que l’on a réellement besoin de tout savoir et comprendre tout de suite ? 

J’ai l’impression de ne plus savoir où aller, rien qu’avec cet article. Vous me direz, je n’ai pas exactement choisi le sujet le plus simple. 

Change. Scary word, isn’t it ? Powerful. Inevitable. Change is sometimes necessary.

The world moves so fast. Everyone and everything is constantly evolving, changing ; which is amazing, but sometimes very confusing. Especially when you are the one who changes. You don’t necessarily notice it, but eventually, some day, you just sit, breathe and think. And you realize it and it’s terrifying. Because you don’t know if it’s a good thing, or a bad thing. You don’t really know who you are anymore. You feel like a total stranger, to yourself.

That’s how I felt, these past few months. And I couldn’t help but wondering … Am I the only one ?

Comment tout a commencé / How it all started

La seconde : l’année où l’on choisit sa filière.

Alors L, ES ou S ? Le choix n’a pas été simple pour moi. Mon entourage me voyait plutôt dans une voie littéraire, étant donné que c’était dans ces matières qu’étaient mes meilleures notes. Mais ça me m’intéressait pas vraiment, hormis l’anglais. L’économie ne me fascinait pas non plus spécialement. Il ne restait plus que les sciences. Seulement voilà, avant cette année, je n’aimais ni la physique, ni les maths, seulement la SVT. Mais je m’étais toujours accroché pour avoir un niveau correct. Sauf que là, ces trois matières sont toutes devenues passionnantes. J’ai passé des heures sur des poly sur la lumière, les rayons X, l’ADN, les fonctions, etc. Je savais que je n’avais pas de talent particulier pour ces choses au départ, mais je voulais les comprendre, les utiliser.

Mais avant même de convaincre les autres que c’était ce que je voulais faire et que j’avais les capacités pour, il fallait me convaincre moi-même. Et la vérité, c’est que j’étais un peu perdue. Déconcertée par le fait que mes goût changeaient, et moi avec. La seule chose que je savais, c’est que j’étais impatiente d’aller dans ces cours où je ne m’ennuyais pas une seule seconde, et d’y faire mes preuves. J’étais impressionnée par cette logique de déduction et cette manière de penser, toute nouvelle pour moi. Elle m’aidait à relativiser sur tellement de choses de la vie en général, et ça me faisait un bien fou. Ça remettait tout à sa place. Tout était enfin clair, et simple. Si l’on avait le moindre doute, on pouvait vérifier avec des données précises et arrêter de se poser des questions sans réponses.

Alors je comprends que ce soit déconcertant, pour les autres comme pour moi, que je ne veuille pas prendre la filière qui serait la plus facile pour moi. Mais ce qui compte, c’est d’être passionnée. Parce que sans ça, comment se motiver à travailler ?

J’espère que je ne me perds pas dans cet article, c’est juste que j’ai beaucoup de choses à dire aujourd’hui !

“If you can’t beat the fear then just do it scared.” :)

For those of you who don’t know, in France, during the first year of high school, students have to choose what they want to study for the next two years. People were constantly telling me that I should study literature because I was good at it. The thing is, I hated it. I had always loved biology. And I suddenly became obsessed with physics and math. I couldn’t wait to go to class, I wanted to understand every single chapter and exercise. To me, it was crystal clear. I wanted to study sciences. They truly fascinated me – and they still do. But it was something completely NEW ! I had no garanty that I was going to continue liking these subjects. But somehow I just knew it was the right thing to do.

It was a challenge ! And for the first time in forever, I felt driven ! I felt alive. (It sounds cheesy af but whatever aha.)

Btw, I love wearing a lab coat. Makes me feel like a Superheroine aha !

A huge mistake

Petite parenthèse : j’adore porter ces blouses blanches, j’ai l’impression d’avoir des super-pouvoirs … Voilà voilà … x)

Mais je continue d’aimer écrire, et parler anglais. Vous allez me demandez, pourquoi “mais” ? Parce que pour certaines personnes, c’était une contradiction. Comme si l’on ne pouvait pas aimer autre chose, en plus des sciences. Comme si ça prouvait que je n’étais pas une scientifique dans l’âme, que je n’étais pas destinée à ça. J’ai fait l’erreur de les écouter, et je suis devenue de moins en moins régulière dans mes articles.

Je ne veux pas que l’on essaye de m’enfermer dans une certaine catégorie. C’est stupide. Je ne vois pas quel est le problème dans le fait d’aimer des choses différentes, qui n’ont pas forcément de lien entre elles. Ça ne veut pas dire que l’on est confus. Mais il y a tellement de choses qui font de nous les personnes que nous sommes, et nous ne pouvons pas être juste défini par une filière !

Ce blog, et vous, mes lectrices, c’est une partie de moi. Je ne compte pas le laisser tomber, et vous laisser tomber. Écrire, c’est vital pour moi. Ainsi que les Pilates. Ainsi que l’anglais. Pourtant ça n’a aucun rapport avec le métier que j’envisage de faire. Et alors ?! Je peux toujours le faire en dehors sans abandonner mon choix principal !

Je ne veux pas rentrer dans les cases que la société tente de nous imposer si ça signifie que je dois abandonner les choses que j’aime.

At first, a lot of people thought I wasn’t even capable of studying sciences when most of them didn’t really know me at all ! And after proving them wrong (#yas), some of them started to make me feel like I had to choose between the things I love. They were convinced that if I was gonna study sciences, I couldn’t be keen on things that were linked to languages, writing and everything. I was so confused and lost at that time, that I made the mistake of listening to them.

Do not try to put me in some sort of small, tiny box. Because it’s not going to fit me ! Being interested in different things isn’t a shame ! It doesn’t mean that you don’t know what to choose, or that you’re confused. It’s enriching. There are so many things that make us who we are ! You can’t define someone that easily.

This blog, and you, my readers, are a part of me. I don’t ever want to give up on that. Writing is like oxygen for me. And so are Pilates. Why would people want me to stop loving that ? I can be passionate about a lot of things without doing a career related to them !

” DO WHAT YOU LOVE “

That’s what I’m gonna do, because I know what is right for me and what isn’t ! I don’t care about labels. I don’t want to fit in if that means I have to give up on the things I love.

Chacun est unique. Chacun a ses propres besoins et passions. Arrêtons de nous comparer les uns les autres. Chacun sait ce qui est bon pour lui. Laissons les gens découvrir qui ils sont, grandir et s’ouvrir à de nouvelles choses ! Ne collez pas des étiquettes et ne les forcez pas à choisir entre les choses qu’ils aiment.

Et ce n’est pas la fin du monde si les gens ne comprennent pas vos aspirations et vos choix. Écoutez VOTRE “petite voix” :’) et ce qu’elle vous dit. Ce qui compte c’est d’être heureux.

Everyone is unique, everyone has different passions and needs. So just let people live their lives ! Let people discover who they are, grow up and open up to new things ! Don’t label them and force them to choose between the things or people they love !

Are there any Grey’s Anatomy fans here ? If so, you might remember what Dr. Thomas said to Cristina Yang. “Do not look for friends here. None of these people have the capacity to understand you. They never will.” It doesn’t matter if people don’t fully understand your dreams or how you think. What matters is your happiness ! Don’t be disrespectful to other people, but listen to your inner voice. And work hard to achieve your dreams.

Happy ending ?!

Change can be a good thing. That’s how you grow up. Just remember to stay true to your values, don’t lose yourself. Follow your heart. Embrace change ! Travel as much as possible, watch new movies, stick with the people who support you. Never stop learning. Never stop exploring. 

Le changement fait parfois peur, mais c’est une bonne chose. C’est comme ça que l’on grandit. Que l’on apprend à se connaître. Alors voyagez le plus possible, regardez de nouveaux films, parlez avec de nouvelles personnes et entourez vous de celles qui vous soutiennent ! Restez fidèle à vos valeurs. Et n’arrêtez jamais d’apprendre et de découvrir de nouvelles choses !

Je remercie du fond du coeur les personnes qui m’ont aidée à prendre confiance en moi, qui m’ont soutenue, encouragée, appris et expliqué plein de choses, et avec qui j’ai pu travailler et progresser.

J’ai hâte de partager avec vous de nouveaux articles étant donné que je vais voyager pas mal dans les prochaines semaines et que je reviendrai avec des tonnes de photos et d’idées ! Je suis vraiment reconnaissante pour votre soutien. Vous êtes l’une des raisons pour lesquelles je suis la personne que je suis aujourd’hui. Vous me donnez la force de faire des choses que je n’aurais jamais cru possibles auparavant. Et je suis impatiente de vous parler de mes futurs projets ! Je vous aime énormément. ♡

P.S. : Je vous conseille cette magnifique chanson (cliquez ici pour l’écouter) de Macklemore & Ryan Lewis (avec Ed Sheeran!!) qui m’a énormément touchée, et qui parle justement du fait de grandir et de changer. Les paroles sont trop cool.

I am going to travel a lot this summer, and I can’t wait to share my adventures with you. Because I am so grateful for your support. You are a part of me and you are also the reason that I am who I am today. You make me so much more confident and happy ! I love you guys so much and I hope you’re ready for the upcoming posts ! :)

P.S. : I’ve been loving the song “Growing up” by Macklemore & Ryan Lewis ft. Ed Sheeran (click here to listen to it!). It makes me cry every time aha. Highly recommend it, the lyrics are so beautiful.

” Don’t try to change the world, find something that you love
And do it every day
Do that for the rest of your life
And eventually, the world will change “

xo, Ari. 

Follow:

Leave a comment