Récit et vlog d’une semaine à Florence : des reflets dorés sur les toits, expériences photographiques et sublimes églises !

Je fais quoi ? D’habitude je sais exactement quoi dire. Vous me connaissez depuis trois ans, vous avez l’habitude de lire des articles où je me dévoile, où je tente d’expliquer l’inexplicable. Vous savez que mon but n’est plus de cacher, mais de révéler. Que me mettre à nu, je m’en fous, si ça peut aider certains à réaliser des choses importantes.

Mais, peut-être que … Peut-être que les personnes de ma classe feront le choix de lire ces lignes. Et eux, ne savent pas tout. De ce fait, je ne sais pas, et n’ai même aucune idée de la façon dont ils interpréteront ce que j’écris. Ils me prendront peut-être pour une folle, beaucoup trop émotionnelle ? On verra ! Tant pis, ce serait trop con d’arrêter là.

What do I do now ? Usually, I know exactly what to say, or how to start. You’ve known me for three years, maybe some of you read very personal things about me. (And I’m going to translate some of my old posts in English asap). Because they are so damn important. You know my goal isn’t to hide things, but to reveal them. You know I don’t care what people think of me if what I share can help someone to realize difficult -yet important- things.

But maybe … Maybe people from school, who see me everyday in real life, and yet don’t know everything about me, will choose to read the following lines. And I don’t know, I have no clue, no idea how they are going to react to what I write. It’s kinda freaking me out aha ! Never mind, it wouldn’t make any sense to stop now so without further ado, let’s get started ! :)

“Après avoir passé une semaine à Florence, les secondes reviennent avec des étoiles plein les yeux.” Les voyages scolaires que j’ai vécu jusqu’ici m’ont marquée, c’est vrai, mais jamais bouleversée. Alors je doutais profondément de cette affirmation. J’avais tort. J’étais sur le point de revenir changée, vraiment changée. (Je devrais penser à écrire un roman super niais et romantique un jour, j’ai un don pour les phrases comme ça !)

“After spending a week in Florence, students come back with stars in their eyes.” Um. Yeah. I didn’t really believe that. In fact, I was completely doubting of that. Seriously though, how could a school trip change you that much ? Well, guess I was wrong. Because, when I came back from Italy, something, inside of me, had changed forever. (Doesn’t it sound a little cheesy? Yeah, I think it totally does, but I don’t care !)

J’ai du mal à parler avec les gens. À faire le premier pas. Alors c’était énormément de pression pour moi, devoir parler aux personnes de ma classe que je ne connaissais pas vraiment, pendant une semaine entière ! De n’avoir jamais un moment seule. J’avoue aimer être solitaire, parfois. Mais on dit qu’il faut se confronter à ses peurs pour en venir à bout.

I have trouble starting a conversation : the idea of spending an entire week with my classmates that I didn’t know very well was putting me under A LOT of pressure. It sounds weird, because I believe I’ve been through tough things, so being afraid to deal with that one didn’t make sense. They say you have to face your fears to overcome them.

Je ne sais pas par où commencer, alors je vais simplement partager avec vous les meilleurs souvenirs que je garde de cette semaine. Une aprèm dans un café à manger des crêpes (au Nutella, évidemment) avec de nouvelles personnes plus adorables les unes que les autres, à parler de tout et n’importe quoi. Léa, j’ai adoré parler avec toi de la beauté des villes européennes pendant des heures, et nos improvisations de karaokés ridicules dans les jolies ruelles. Laetitia, nos pauses cafés valaient tout l’or du monde, comme l’imprenable vue de notre chambre.

I don’t know where to start, so I’m just gonna share with you some of my favorite memories. An afternoon spent drinking coffee and sharing crêpes with friends, talking about everything and anything. Loved talking about the beauty of european cities with Lea, and improvising ridiculous karaokes in the streets. I will never forget the view from our hotel room either !

Quand j’ai compris qu’on était à la moitié du voyage, j’ai commencé à paniquer. Il fallait que je ramène quelque chose, qu’il en reste un objet, un truc que je pourrais serrer contre moi quand je serais nostalgique, parce que, désormais, c’était évident que je le serais. C’était obsessionnel mais je m’en foutais (si vous connaissez, cette phrase doit vous rappeler le film l’Arnacoeur. Aucun rapport mais ce film est vraiment cool, si jamais ça vous tente !).

Bribes de conversations, souvenirs, photos floues, billets de train usagés, cartes postales de musée en pagaille : je gardais tout, dans ma tête, dans mes poches. Les regards, les sourires, les poignées de mains, les câlins, les rires bruyants et même les larmes. Je ne voulais plus rien en perdre. Je remplissais mes yeux de millions d’images plus magiques les unes que les autres.

When I realized the trip was going to end soon, I literally started to panic. I wanted, needed to bring back something, an object, a notebook, something I could look at when I’d be sad, because it became obvious coming home would be difficult. I couldn’t think of anything else, it was sort of an obsession aha ! I kept conversations, memories, crazy pics and train tickets in my head and in my pockets. Smiles, loud laughs, hugs and even tears : I wanted to remember everything. This trip was just magical. I couldn’t believe it was happening to me.

Je crois (et j’aime jouer sur les mots), je crois, que ce séjour était enrichissant pour tout le monde. Autant pour les croyants qui ont pu réfléchir à leur foi, que pour les athées ou pratiquants d’une autre religion qui ont découvert plein de choses sur la religion chrétienne.

I believe this trip was enriching, for everybody. Christians had the occasion to get closer to God and to think about their faith, and atheists or people with an different religion discovered many, many things about Christianity. 

À force de vivre au rythme des autres, de partager tant de chose, je pense avoir compris … l’intérêt de ne pas rester seul. Se construire des et avec les gens différents de nous. Apprendre, réfléchir d’une nouvelle manière, penser et rêver à des choses qu’on aurait cru impossibles. On ne peut être soi-même qu’en s’étant confronté à l’autre. Il faut se poser des questions, parfois changer d’avis, ou rester fidèle à ses valeurs. Mais, on a la possibilité de ne pas être qu’une seule et même personne, enfermée dans une catégorie, dans un type de personnalité. On peut évoluer, et devenir beaucoup plus fort qu’un Pokémon. (Je vous avais prévenu, mon écriture est étrange et ponctuée de références moyennement drôles)

I think I understood the pros of not staying alone. To grow with people different than us, make us learn new things, think another way or dream about things we thought were impossible. We can only be ourselves if we explore the unknown first. That is why making friends and traveling as much as possible is the most genuine and incredible thing in the world. We can evolve, change, we don’t have to be defined by a simple label. Screw that ! Be and stay inspired is what matters the most.

Je me suis ouverte aux autres, et à moi même. Je me suis beaucoup trop attachée, ce que j’ai un mal fou à faire d’ordinaire. J’aime me protéger coûte que coûte. J’ai fini par abandonner cette idée. Enfin, je l’ai plutôt repensée. Ne pas s’attacher, ne rien vouloir ressentir n’est pas la meilleure manière de se protéger. Parce qu’on s’enrichit, on grandit de nos expériences, qu’elles soient heureuses ou désastreuses. Tant pis si ça fait mal, je veux ressentir les choses maintenant. C’est dangereux, c’est vrai. Mais ça en vaut la peine.

I opened myself to others, and I got attached to people, which is something I usually struggle with, something that I can’t do. Because I like to protect myself. But it suddenly became clear I had to do that in a clever way. Not wanting to feel anything doesn’t help. Somehow, no matter if the things we go through are horrible or wonderful, they always make us grow, and become wiser. And now I don’t care if it hurts, I want, I need to accept what I feel now. It’s pretty dangerous. But I think it’s worth it. 

Il faut que je trouve les mots pour exprimer ce que je ressens, et mes émotions sont un vrai bordel. Parfois, la musique aide ! Il y a cette chanson d’Ed Sheeran, Photograph que je n’ai pas cessé d’écouter cette semaine-là. Il y a aussi la cover Flashlight de Bethany Mota qui est sublime. Et puis il y a aussi cette magnifique chanson, Elastic Heart, de Sia que je suis en train d’écouter, là, maintenant. 

Music helps to tell stories ! There’s this song from Ed Sheeran, Photograph, that I was always listening to when we were there. There’s also this cover, Flashlight from Bethany Mota, that I was obsessed with. Oh and there’s this song with amazing lyrics from Sia, it’s called Elastic Heart !

” We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves … Where our eyes are never closing, hearts are never broken, times forever frozen still.

So you can keep me inside the pocket of your ripped jeans, holdin’ me closer ’til our eyes meet. You won’t ever be alone, wait for me to come home.

Loving can heal, loving can mend your soul. (…) I swear it will get easier, remember that with every piece of ya. And it’s the only thing we take with us when we die.

Loving can hurt, loving can hurt sometimes. When it gets hard, you know it can get hard sometimes ; it is the only thing that makes us feel alive. “

” When tomorrow comes, I’ll be on my own, feeling frightened of the things that I don’t know. (…) I got all I need when I got you and I. I’m stuck in the dark but you’re my flashlight ; you’re getting me, getting me through the night. Kick start my heart when you shine it in my eyes, can’t lie, it’s a sweet life “

” Well, I’ve got thick skin and an elastic heart,
But your blade—it might be too sharp
I’m like a rubber band until you pull too hard,
Yeah, I may snap and I move fast
But you won’t see me fall apart
‘Cause I’ve got an elastic heart “

Les noms de code pour les discussions, les expériences photographiques inspirées de géométrie avec Maylis, qui m’ont passionnée mais que j’avais parfois un peu de mal à suivre aha! À quand un Vine de la chute magique et mémorable d’Antonin dans les jardins ?

Experiencing photography in a new way because there’s a girl loving geometry (yeah I don’t know how she does it either) next to me was … Interesting. Fascinating. Not gonna lie sometimes I didn’t understand everything. Oh, mathematics. #thestruggleisreal

Réussir à se préparer pour un bal en 45 minutes à six dans une chambre pour deux puis danser au rythme d’une centaine de personnes pendant des heures, chanter à s’en déchirer la voix malgré la chaleur, le souffle qui diminue et les jambes qui faiblissent : magique. (Ou alors c’est moi qui ai des goûts bizarres.)

Preparing ourselves for a ball in 45 minutes and dancing with a hundred people in a small hall for hours : seems terrible when you say it but I swear it was crazy and magic.

Moi qui détestait les jeux de cartes, j’ai accepté d’apprendre les règles et j’ai même fini par battre des gens pour faire passer les sept heures interminables dans le train ! Par contre, il paraît que je suis la Voyante la moins discrète du monde au Loup-Garou. (J’avoue.)

I always hated playing cards but when I realized we had to spend seven hours in a train, I decided to learn the rules and play anyway !

Je m’excuse toutefois d’avoir traîné tout le monde dans les rayons de Noël, je reconnais que j’ai un peu forcé mais moi j’aime bien les lutins, voilà. Et puis d’où vient cette rumeur qui dit que Baptiste a dit les mains les plus froides ? C’est moi qui bat tout le monde !

I apologize for forcing people to go Christmas shopping with me … But I just love the holiday spirit too much aha ! Also, there’s this guy, one of my classmates : every one says he has the coldest hands and I totally disagree, I swear it’s me !

Non, je peux pas monter, je sais, la vue est magnifique, mais j’ai le vertige. Non, vraiment. De sublimes photos à prendre ? Bon, d’accord, mais juste quelques marches alors (dit-elle en courant pour arriver tout en haut).

Yes, I know it’s a beautiful view up there but I cannot go ! No, I’m really dizzy. What did you say ? We’ll be able to take fantastic pictures ? Ok, fine, I’ll just see how I feel when we get there (she says while running to arrive faster at the top of the tower).

Les longues discussions et les balades sur les ponts, tard le soir.

Long talks and walks on bridges, late at night. Not even going to search for an adjective, you know exactly how I feel about that. Although perfect sounds like a great word.

Toutes ces lignes pour ne retenir qu’un seul et unique mot : M E R C I. Au lycée, à ma mère qui m’a permis de participer au voyage, et aux personnes qui en ont fait une putain d’expérience.

I seriously can’t summarize this awesome trip. But there’s this one thing I do want to say : THANKS. To my school, to my mother without who I wouldn’t have be able to go, and to everyone who made this experience unforgettable. Thank you for inspiring me, and making me so happy.

P.S. : Pour ceux qui me connaissent trop bien … Un voyage = une excuse pour acheter une tasse. Il se peut effectivement que je sois passé chez Tiger …

P.S. : For those of you who know me very well … You know every time I visit a new city is an excuse to buy a new mug ! Aha guess what ?! #Tiger #OOPS

Follow:

8 Comments

  1. March 20, 2016 / 4:02 pm

    Cet article est ma-gni-fique je suis sans voix je crois que c’est un de tes meilleurs !
    ❤️

  2. May
    March 21, 2016 / 4:21 pm

    Oh Ari ton article est tellement beau, tellement vrai… Le texte, les photos et les émotions que tu y mets wouah 🙈
    J’ai reconnu quelques photos de nos démonstration géométrique, tu m’as écoutée dans mes délire des mathématiques pendant le voyage,j’espère que ça t’a inspirée haha
    Je suis tellement contente que le voyage t’ai permis de t’ouvrir aux gens,ça a du être une superbe expérience que je suis contente d’avoir partagée avec toi 😍

    • March 23, 2016 / 3:28 pm

      Oh merci beaucoup Maylis ! Aha regarde tu m’as carrément fait changer d’avis pour ma filière si c’est pas de l’inspiration ça 🙈 Moi aussi j’étais super heureuse de partager ça ensemble ♡

  3. March 31, 2016 / 9:29 am

    Coucou :) Je viens de te nominer pour un Liebster Award ! No pression, no obligation, mais si tu te prêtes au jeu, 11 petites questions t’attendent ♡
    Valentine

    ps: bon tu m’as vraiment donné envie d’aller faire un tour en Italie surtout à Florence !

    • April 8, 2016 / 7:34 pm

      Merci de m’avoir taguée ça me fait super plaisir ! Je pense le faire la semaine prochaine parce que j’aime beaucoup tes questions et je veux faire de jolies photos pour accompagner mes réponses :)
      Aha je te conseille vraiment cette ville, elle est pleine de poésie ♡

  4. April 9, 2016 / 2:26 pm

    Coucouu! Je viens de te taguer pour faire le Liebster Award. Tu peux le faire si tu le souhaites et n’hésites pas à me laisser un petit commentaire si jamais tu le fais. Bien sur, ce n’est pas une obligation.
    Xoxo. Léa ♥︎

Leave a comment